Qu’est-ce que l’assurance de prêt ?

L’assurance de prêt n’est pas légalement obligatoire mais elle est fortement conseillée par les organismes prêteurs qui peuvent refuser le prêt si elle n’est pas souscrite.

L’assuré a le choix dans la quotité à assurer sur le prêt, il peut choisir de couvrir un minimum du prêt comme 10%, ou la totalité c’est à dire 100%. Selon les revenus du ménage, la personne gagnant le plus, peut s‘assurer à un pourcentage plus important. Un calcul est a faire en fonction de ce que peut supporter la personne restante, en cas de décès du co-emprunteur.

L’organisme prêteur demande en général qu’au minimum soit souscrite l’assurance décès et invalidité.

Les trois assurances souvent souscrites dans le cadre de l’achat d’une résidence principale sont :

- Décès : en cas de décès, l’assurance remboursera le prêt selon la quotité choisie, soit elle prend en charge les mensualités, soit elle rembourse directement le prêt.

- Perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) : la PTIA est l’invalidité physique ou mentale de l’assuré de façon permanente le mettant dans l’incapacité d’exercer toute activité professionnelle et cela doit l’obliger a avoir recours à l’assistance d’une tierce personne pour effectuer les actes courants de la vie (se déplacer, se nourrir, se laver…). Dans ce cas, l’assureur rembourse les mensualités ou la totalité du prêt.

- Arrêt de travail (IPT et/ou IPT) : l’assurance prend effet après un délai qui varie entre 15 jours et 180 jours selon votre choix porté au début de contrat. Souvent elle est à 90 jours. Selon les contrats, il y a certaines exclusions, certaines couvertures sont des options (maladie psychologique, maladie dorsale…).

compensation

Deux types d’indemnisation existent :

Paiement forfaitaire : dans le cadre d’un arrêt de travail prolongé et sans prendre en considération qu’un salaire est conservé, l’assurance prendre en charge la mensualité. C'est donc très sécurisant.

Paiement indemnitaire : le paiement se fera au prorata de la perte de vos revenus. Lorsque vous ne percevez plus de revenus, l’assurance prendra en charge la mensualité. Si vous bénéficiez d’un maintien de salaire (fonctionnaire, prévoyance d’entreprise…) alors vous ne percevrez aucune indemnisation ou celle-ci sera partielle.


assurance

Assurance individuelle

Depuis 2010 avec la loi Lagarde, l’assurance à complètement été revue, chaque emprunteur est libre de choisir une assurance, indépendamment du prêt immobilier.

Les assureurs proposent un contrat d’assurance individuelle adapté au souscripteur.

Il s'agit d'une assurance sur mesure et chaque demande est étudiée au cas par cas.

Dans la majorité des cas, la mensualité d’assurance est calculée sur le capital restant dû, ce qui implique qu'elle diminue au fur et à mesure des remboursements.

Assurance groupe

L’assurance groupe ou collective, proposée par les banques, comme son nom l’indique correspond à une mutualisation des risques de tous les emprunteurs.

A chaque tranche d'âge, correspond un taux sans tenir compte de critères de mode de vie (fumeur, métier à risque…). Pour un jeune ne présentant pas de problème de santé, ce contrat reste très onéreux.

La mensualité est souvent calculée sur le capital emprunté, elle est donc la même du début à la fin, même si le capital baisse chaque année, le risque pour l’assurance baisse donc également, sans répercussion sur l’assurance


assurance